• Facebook
  • Twitter
  • Google
19 mars 2014

VOYAGE EN BATEAU : ODE AU CALME ET A LA LENTEUR

Tous ceux qui ont pris goût aux vacances à bord d’une pénichette vous le diront : rien n’est plus ressourçant que de se laisser porter au fil de l’eau…

« Dans son sommeil glissant l’eau se suscite un songe
un chuchotis de joncs de roseaux d’herbes lentes
et ne sait jamais bien dans son dormant mélange
où le bougeant de l’eau cède au calme des plantes... », ainsi commence le poème de Claude Roy, La Rivière endormie, et ainsi en est-il des vacances fluviales. Réveil au chant des oiseaux ou au cliquetis des poissons qui frétillent, petit-déjeuner qui s’étire sur le pont, navigation jusqu’à la prochaine écluse, balades à vélo sur les chemins de halage ou à travers la campagne, sieste, lecture, soirées paisibles à refaire le monde, à rire ou à redécouvrir le plaisir des jeux de société... Comme on est loin des obligations du quotidien, des écrans qui nous absorbent, des rendez-vous, du tumulte de la ville ! À bord, on éteint bien souvent son portable et on oublie très vite le stress du travail, on retrouve son rythme naturel, on revit en harmonie avec les éléments, on reprend contact avec son horloge intérieure…

En décor de fond à cette cure de bien-être, les paysages sauvages de l’Irlande, les beautés vertes et culturelles de l’Allemagne, les splendeurs fleuries de la Hollande, les scènes chaleureuses de Italie ou du Canal du Midi, les vallons de la Pologne... Encore tant d’autres paisibles possibles...

0 Commentaires

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir