• Facebook
  • Twitter
  • Google
peniche dans le sud

La péniche, une histoire d'eau

Le saviez-vous : La création du modèle de la pénichette® de Locaboat s’est largement inspirée de ce fameux bateau qui parcourt les eaux intérieures depuis des siècles et que l’on nomme la péniche. Ces « maisons » posées sur l’eau ont trouvé leur utilité première dans le transport des marchandises. Une pratique qui date du moyen-âge et qui a connu de nombreuses péripéties. Voici leur histoire.

Si on reprend le fil de l’histoire, l’ancêtre de la péniche date du XVIIème siècle. Doucement, on a vu apparaître sur les rivières et canaux toutes sortes de bateaux susceptibles de glisser en eaux calmes. Les bateaux étaient fabriqués en bois. La plupart ne faisaient qu’un seul voyage, ils étaient ensuite démontés et revendus pour être utilisés en charpente ou en bois de chauffage. Leurs formes étaient assez rudimentaires et leur capacité de stockage peu élevée pour éviter qu’ils ne s’enfoncent trop profondément dans l’eau. Une avancée prometteuse qui a permis l’expansion économique de toute une série de régions qui n’étaient pas reliées par des routes carrossables.

A la force du poignet :

Au XVIII siècle, la péniche est devenue le lieu de travail des mariniers. L’équipage était généralement composé d’une famille complète. Chacun se partageait les tâches entre conduite de l’équipage et entretien du bateau. Les déplacements étaient une affaire de groupe et se faisaient uniquement grâce à la force des muscles. Généralement, les femmes et les enfants marchaient le long de la rive et tiraient le bateau à l’aide d’un harnais.

Nos amis les bêtes :

Plus tard sont apparus les « bateaux-écuries ». Un terme qui fait directement référence au « moteur » puisque les bateaux tractés depuis la berge l’étaient désormais par des chevaux, des ânes ou des mulets. Il n’était pas rare cependant de voir l’équipage descendre du bateau pour prêter main forte aux animaux. Ils servaient également d’abris pour la nuit pour tout l’attelage.

On n’arrête pas le progrès :

Il a fallu attendre le début du XXème siècle et les différentes avancées technologiques pour que les forces humaines soient remplacées par des locotracteurs. Le principe restait le même mais la puissance était désormais mécanique. Une sorte de locomotive, d’abord munie de pneus puis sur des rails, avançait le long de la berge et entrainait dans les passages difficiles jusqu’à 6 péniches accrochées les unes aux autres.

Et le moteur à hélice est né :

Pendant les 2 grandes guerres mondiales l’utilité des péniches a pris une autre tournure. L’armée a fait construire des canonnières, des navires de guerre légers pouvant circuler dans les eaux peu profondes. Elle a également transformé certaines de ses péniches en bateaux hôpitaux qui de cette manière circulaient à l’intérieur des terres et soignaient les blessés. La lourde perte de bateaux pendant cette période a amorcé la fin des navires en bois. Désormais les embarcations sont devenues métalliques. Un nouveau mode de propulsion a également vu le jour : le moteur à hélice. C’est le début de l’autonomie des mariniers qui désormais naviguaient en toute liberté.

Une histoire qui coule de source :

A une période où les esprits sont de plus en plus tournés vers la préservation de la planète, la navigation par péniche propose l’une des meilleures manières de transporter de grandes quantités de marchandises. Des estimations officielles affirment que la péniche consomme une fois et demi moins d'énergie que le train et cinq fois moins que la route. Elle permet en outre, de transporter sur un seul bateau, l’équivalent de cinquante camions et presque autant de wagons. La péniche est également un mode de transport particulièrement sécurisé grâce à la faible densité de son trafic.

A quoi ressemble la vie en péniche aujourd’hui ? Certaines se sont définitivement amarrées à des villes comme Paris, Berlin, Toulouse, Venise ou Amsterdam. Elles se sont transformées en habitations, hôtels, salles de concerts, d’expositions ou restaurants. Elles offrent un mode de vie exotique à ses hôtes à la fois urbain et aquatique. Ce sont de véritables petites maisons flottantes, dont certaines offrent un luxe et un design étonnant avec terrasse, piscine et, pourquoi pas, jardinet sur le toit. Les autres naviguent au fil des fleuves et des courants pour le loisir. Un plaisir fluvial accessible à tous avec ou sans permis vers des destinations insoupçonnées et qui promet la découverte du voyage sous un autre visage.

Une chose est sûre, vous ne naviguerez plus de la même manière sur votre pénichette®.

0 Commentaires

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir