• Facebook
  • Twitter
  • Google
ville bretagne

Le canal d’Ille et Rance : un parcours totalement zen

Il y a quelques mois, nous vous annoncions avec joie l’ouverture d’une nouvelle base Locaboat en Bretagne : la base de Melesse. Et qui dit nouvelle base, dit nouvelles possibilités d’expéditions. Voilà de quoi relier l’océan et la manche en passant de Rennes à Saint-Malo sans quasiment toucher la terre ferme ! Visite guidée d’un serpentin fluvial qui s’évapore dans la nature.

Dans cette déambulation nautique le temps suspend son vol.

Ici tout n’est que calme et tranquillité. A bord d’un bateau sans permis, l’avancée lente permet de savourer à pleins poumons les paysages alentours, bordée d’arbres, de petites maisons d’éclusiers et de son chemin de hallage. On y traverse tour à tour la campagne verdoyante, des forêts et des champs gorgés d’une faune et d’une flore d’exception. C’est la destination rêvée de ceux qui veulent mettre un coup de frein au rythme de la vie citadine. On vogue au fil de l’eau, à peine plus rapide que les piétons, nageant entre la tranquillité des eaux et le silence de la nature. On peut s’arrêter à tout moment pour improviser un pique nique, faire une escapade ou passer la nuit.

Une plongée dans le grand vert :

De temps en temps à pied, vous pourrez vous échapper des berges et vous aventurer dans la campagne voisine. On notera notamment le circuit pédestre de la Rigole de Boulet. Une randonnée familiale qui vous fera découvrir la richesse de l’histoire de la navigation du canal. Le départ se fait depuis l’église de Feins, cette randonnée vous mènera à des paysages enchanteurs grâce à la présence de l’étang de Boulet l’une des sources qui alimentait à l’époque le canal.

Une croisière de porte à porte :

Le canal de l’Ille et Rance n’est pas n’importe quel canal. Long de 84 km, il a cette particularité de s’écouler sur 27 mètres de dénivelé. Un défi technique devenu franchissable grâce à ses 11 écluses très rapprochées qui forment une sorte d’escalier aquatique. L’alignement vaut le coup d’œil, il offre une perspective grandiose sur ces ouvrages d’art hydrauliques.

Le passage des écluses se fait tout en douceur, guidé par les éclusiers qui assurent la transition des bateaux. Une halte conviviale où passent chaque année des vacanciers en provenance des 4 coins du monde et où il est toujours agréable de rencontrer d’autres plaisanciers. Un moment généralement très apprécié des cyclistes et autres promeneurs qui observent le spectacle des passages de portes les yeux ébahis. Un temps d’arrêt poétique qui ponctue ce voyage depuis des siècles.

N’hésitez pas à bavarder avec les éclusiers, ils regorgent d’anecdotes et d’histoires en tout genre. Et pour en savoir plus, toute l’aventure humaine et technique de ce site vous est racontée lors de la visite de la Maison du Canal à Hédé. Une demeure éclusière qui propose des maquettes et autres expositions autour de cette voie d’eau.

Vous prendrez bien une crêpe :

On repartira ensuite tout en douceur dans les eaux sages. Au détour d’un virage vous croiserez des villages et autres lieux typiques. Les gastronomes ne manqueront pas de faire une petite halte dans les rues pavées de Dinan pour déguster les crêpes de chez Ahna. Une adresse remplie d’habitués qui viennent déguster les galettes en forme de dentelles croustillantes mitonnées par un couple amoureux de la région.

Le charme du médiéval :

A quelques brasses de là, vous tomberez sous le charme de la Petite Cité de Caractère de Léhon. Installée paisiblement sur les rives de la Rance, elle abrite un château médiéval du 13e siècle qui plonge sur son vieux pont en pierre et son abbaye bénédictine fondée au IXème siècle par le roi de Bretagne. Le paysage y est féérique sur fond de décor de carte postale. Si vous passez par là en septembre vous pourrez vous laisser aller au swing du festival de Jazz aux écluses à la Magdelaine qui depuis 9 ans fait vivre les rives du canal.

Le bal des malouinières :

En poursuivant un peu plus loin, au sud de Dinard, vous découvrirez de chaque côté de la Rance les malouinières, ces magnifiques maisons d’armateurs logées dans de jolis parcs et jardins. Poussez les portes, certaines sont ouvertes à la visite comme le domaine de Montmarin. Un domaine majestueux du XVIIIème siècle qui s’étale sur 6 hectares dédié à la botanique. Vous pourrez vous imaginer sillonner les allées en plein siècle des lumières l’odorat alléché par des saveurs variées. Jardins à la française, rocailles méditerranéennes, potager clos de murs et orangeraie bordent le domaine.

Cette délicieuse coulée verte prendra fin à Saint Malo. Mais avant de revenir à la vie réelle, n’oubliez pas de prévoir un peu de temps pour visiter cette cité magnifique. C’est un conseil de capitaine.

0 Commentaires

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir