• Facebook
  • Twitter
  • Google
29 octobre 2014

RECIT D’UNE CROISIERE FLUVIALE EN BASSE SAISON

Ce Marseillais à la retraite et son épouse sont tombés par hasard, il y a dix ans, dans la passion du tourisme fluvial.

 « C'est vrai que pour un habitant des bords de mer, cela peut paraître étrange de préférer les canaux et les rivières. Je ne dis certes jamais non à une petite balade en hors-bord vers les petites îles au large de Marseille, mais vraiment, je me suis pris de passion pour la navigation fluviale il y a une dizaine d'année. C'est arrivé un peu par hasard, lorsque des amis nous ont proposé, à ma femme et à moi, de les rejoindre sur le Canal du Midi. Depuis, nous n'avons jamais cessé de parcourir la France à bord d'une Pénichette©.

Deux fois par an, avant et après la haute saison, nous partons à la recherche du calme et de la sérénité. Même si nous préférons un équipage plutôt conséquent, c'est-à-dire au moins deux autres couples. Car la convivialité, c'est essentiel à bord. Plus le temps passe, plus nous nous éloignons de chez nous et du Canal du midi pour explorer d'autres régions : le Canal du Centre, le Canal de Briare ou du Nivernais, et de petites rivières comme la Baïse. Voir Angers, le Mans ou Sablé depuis un bateau, c'est vraiment une découverte poignante. Nous avons seulement regretté que certains éclusiers aient déjà pris leurs quartiers d'hiver. Cela veut dire qu'il faut manœuvrer soi-même les écluses ! Mais c'est aussi très reposant et l'avantage de la basse saison, c'est que l'on navigue vraiment et sans attente devant les écluses... Tout est une question de choix. »

Merci à Yves Estienne pour son récit de voyage sur l'eau.

0 Commentaires

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir