• Facebook
  • Twitter
  • Google

Opération mystère au fil de l’eau : Amandine et François du blog « Un sac sur le dos »

Les globe-trotters Amandine et François du blog «Un sac sur le dos» sont partis pour une mission fluviale Locaboat pas comme les autres : pendant une semaine ils ont navigué sur le canal du Midi à bord d’une pénichette Flying bridge® sans connaître les escales et en se laissant guider par nos indices (voir notre article de présentation). Un mystère au fil de l’eau qui a enchanté nos deux convives. Une expérience qu’ils nous ont racontée accostés en pleine nature.

Que saviez-vous du voyage avant le départ ?

Amandine : C’était un mystère. On connaissait le point de départ et on savait qu’ensuite le parcours se ferait en fonction d’énigmes qu’on aurait à résoudre. L’unique indice que nous avions c’était le nom de la première base. On savait qu’on allait se diriger vers le tunnel de Malpas mais c’est tout.

Pourquoi avoir accepté cette mission ?

François : Parce qu’on adore les mystères et qu’on ne connaissait pas le canal du midi. Amandine : Plusieurs amis nous avaient parlé de la navigation fluviale et nous avaient dit beaucoup de bien de ce genre d’expérience. On était curieux de tester par nous même.

Comment s’est passée la première prise en main de la pénichette® ?

François : Au début on était un peu stressé parce que le bateau était plus grand que ce qu’on avait imaginé mais une fois dedans c’est assez simple. Amandine : On a fait une première sortie test avec Thierry de chez Locaboat qui nous a vraiment détendue. Il suffit d’aller lentement dans les passages un peu plus compliqués, après on peut tout faire. Au début Thierry nous a demandé de nous exercer en faisant demi-tour sur le canal. On s’est dit « Mais on ne passera jamais » alors qu’en fait, c’est très simple.

Comment s’est passé le passage de la première écluse ?

Amandine : L’éclusier a été super sympa. Je suis allée le voir pour lui dire que c’était notre première fois et il nous aidé. Les gens sont vraiment gentils.

Le parcours de navigation avait été écrit par nos soins mais vous avez fait quelques embardées imprévues ?

François : Oui, on s’est arrêté à plusieurs endroits quand on avait faim et à quelques passages de ponts qui nous plaisaient. Amandine : Oui, il y a un pont qu’on a passé trois fois parce que François voulait prendre plus de photos. Sinon on a beaucoup aimé Le Somail. On a mangé dans un chouette restaurant « L’Ô à la bouche » pour fêter notre anniversaire de mariage. On a fait du vélo aussi.

Que fait-on sur un bateau à part naviguer ?

Amandine : On passe la moitié du temps à dire bonjour à tout le monde puisque tout le monde se dit bonjour. On lit, on écrit, c’est un cadre très agréable pour ça, c’est très reposant. C’est aussi le plaisir simple de se poser et écouter les oiseaux qui chantent. François : C’est vrai qu’il y a des moments où on est vraiment en pleine nature. On a une vue tout à fait différente que sur la terre. On est plus haut et on peut voir ce qui se passe au delà des talus, les vignes ou les collines au loin. Les gens vous regardent de la berge c’est assez marrant.

Prend-on du plaisir à voyager en prenant son temps ?

Amandine : Oui et pour nous c’est très important. En ce moment il y a une vague de slow travel dont on parle beaucoup sur notre site. François : On préfère la qualité à la quantité. On préfère voir moins de choses et les voir bien.

Il y a une satisfaction à voyager avec sa maison ?

Amandine : Oui, on a tout avec nous et c’est vraiment un confort de vie au quotidien. On sent que ce sont les paysages qui bougent plus que nous. François : On n’est pas obligé de trimballer sa valise, de changer chaque jour d’hôtel ou d’hébergement. On met toutes ses affaires dans les tiroirs et ensuite on a plus à se préoccuper de transporter ses bagages. C’est reposant.

Lequel de vous deux a été le meilleur barreur ?

Amandine : C’est quasiment François qui a barré tout le temps. On ne peut pas le déloger de la barre. Que ce soit un volant ou une barre, il peut rester derrière pendant des heures et personne ne peut y toucher.

Quelle phrase résumerait votre expérience avec Locaboat ?

François : La pénichette® c’est vraiment un chouette format de bateau. On est à l’extérieur et on va au rythme qu’on veut et si on veut s’arrêter on s’arrête. Amandine : Oui c’est une forme de voyage qui va dans le sens du slow tourisme et de la rencontre.

0 Commentaires

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir