Qui a construit le canal du Midi ?

Vous rêvez de découvrir le canal du Midi en bateau ? C’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce canal historique, l’un des plus vieux encore en service en Europe, et classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Qu’est-ce que le canal du Midi ?

Le canal du Midi, autrefois appelé canal royal du Languedoc, est un canal de navigation long de 241km, qui relie Toulouse à Sète, au niveau de l’étang de Thau. Il traverse les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, et on le sépare généralement deux parties (occidentale et orientale), la séparation se faisant au niveau de Carcassonne. Le canal du Midi compte 63 écluses, dont les célèbres 9 écluses de Fonseranes, ainsi que 7 pont-canaux. Il traverse des villes touristiques comme Narbonne, Béziers, Carcassonne ou encore Toulouse. La navigation y est ouverte aux bateaux sans permis, à une vitesse de 8km/h en moyenne. Depuis la construction du canal du Midi, des aménagements ont été faits, et certains tracés ont été modifiés : à l’origine, le canal ne passait par exemple pas par Carcassonne. A Béziers, un projet de plan d’eau avait été construit pour remplacer les écluses afin d’accélérer le transport de marchandises, avant d’être finalement abandonné.

 

Pourquoi a-t-il été réalisé ?

La réalisation du canal du Midi était avant tout motivée par des raisons commerciales. En effet, l’idée était de construire un canal qui permettrait de relier l’océan Atlantique à la mer Méditerranée, et donc de pouvoir faciliter les échanges de marchandises. Au sein même du pays et de la région du sud de la France, cela permettait aussi d’acheminer des denrées et matières premières rapidement et facilement, le trafic routier étant bien moins efficient à l’époque. Très vite, le canal a aussi servi au transport de personne et aux balades fluviales.

Lors de la date de construction du canal du Midi, en 1666, le problème n’est cependant qu’en partie résolu : en effet, le canal s’arrête à Toulouse, et ne permet donc pas de rejoindre l’océan Atlantique. C’est pour cela qu’a suivi la construction du canal de Garonne (ou canal latéral à la Garonne), en 1838. Ouvert à la circulation en 1856, il prend le relai du canal du Midi à Toulouse et se jette dans l’océan Atlantique. Ce que l’on appelle aujourd’hui « canal des deux Mers » comprend en réalité la première portion du canal, entre Toulouse et Sète, ainsi que le canal de Garonne, entre Toulouse et l’océan.

 

Qui est Pierre-Paul Riquet, le constructeur du canal du Midi ?

Le constructeur du canal du Midi est Pierre-Paul Riquet, un architecte, ingénieur et entrepreneur français né à Béziers en 1609. C’est lui qui a conçu les plans du canal du Midi et qui en a supervisé la construction. Aspirant à devenir noble, il se lance dans ce projet d’envergure avec pour idée de construire un canal reliant l’Atlantique à la Méditerranée. Il fallait cependant résoudre avant ça le problème de l’approvisionnement en eau du futur canal du Midi.

La réalisation du canal du Midi sera possible en partie grâce aux compétences de Pierre-Paul Riquet et à sa connaissance de la géographie locale, et notamment de la Montagne noire, un massif qui sépare les départements de l’Hérault et de l’Aude. C’est Paul-Pierre Riquet qui fixera le principe du point de partage du canal, trouvé par ses prédécesseurs ayant déjà travaillé sur le projet, c’est-à-dire le point en fonction duquel les eaux s’écoulent soit vers l’Atlantique, soit vers la Méditerranée. Il s’agit du seuil de Naurouze, situé sur la commune de Montferrand, dans l’Aude.

 

Quelles sont les Ă©tapes de la construction du canal du Midi ?

Les premières idées concernant la construction du canal du Midi datent de 1539. C’est à cette époque que le seuil de partage des eaux de Naurouze est évoqué. La réalisation du canal n’est cependant pas envisagée, faute d’argent et de contraintes techniques. Le premier vrai projet sera étudié en 1598. En 1662, Pierre-Paul Riquet présente son projet de canal des deux mers à Colbert. Dès 1665, des commissions étudient les éventuels tracés du canal. En 1666, les travaux de construction du canal du Midi commencent pour de bon. La mise en eau et l’ouverture se feront en 1681.

 

Que peut-on faire sur le canal du Midi aujourd’hui ?

Depuis les années 1990, l’ histoire du canal du Midi a pris une autre tournure. Le trafic commercial est en effet en forte baisse, pour devenir plus que minoritaire. En 1996, il sera classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, achevant de confirmer son caractère touristique. De nos jours, le canal du Midi est essentiellement utilisé pour du tourisme fluvial. Des bateaux sans permis à moteur y circulent, pour permettre aux touristes de visiter les différents départements et villes traversés. La location d’un bateau de ce type est ouverte à toute personne majeure, sans condition d’expérience dans le domaine fluvial nécessaire. En famille, en amoureux ou entre amis, c’est une toute autre facette du tourisme qui s’ouvre à vous !

Naviguer sur le canal du Midi, c’est vous offrir l’occasion de prendre le temps d’observer les paysages, de traverser des villages de charme, de faire escale quand vous le voulez et d’avancer à votre rythme. Bon à savoir : les chemins de halage sont aussi aménagés pour y pratiquer du vélo et se balader à pied en toute sécurité. Maintenant que vous savez tout sur qui a construit le canal du Midi et comment, il ne vous reste plus qu’à vous offrir une croisière fluviale pour l’arpenter en bateau !

Locaboat et sa base de Corbigny obtiennent le label Pavillon Bleu

Locaboat fait partie des lauréats du Pavillon Bleu 2021 pour sa base de Corbigny sur le port de la Vauvelle ! Cela conforte son engagement pour un tourisme fluvial durable et respectueux de [...]

Découvrir l’étang de Thau en bateau sans permis

Vous découvrez le canal du Midi en bateau ? Alors vous avez la possibilité de naviguer jusqu’à l’étang de Thau. C’est le plus grand plan d’eau de la région Occitanie, et il signe pour beaucoup la [...]

Croisière en bateau vers Agde

Envie de découvrir Agde, Béziers ou encore Sète et l’étang de Thau ? Les merveilles du sud, plages de sable blanc et spécialités gastronomiques d’huîtres et de poisson n’attendent que vous lors [...]

Commentez cet article

Vous pouvez saisir votre entrée et appuyer sur retour pour rechercher